• 2.5M People in Need
  • 1.5M People Targeted
  • 0.4M People Reached
  • $120.0M Funding Requested (USD)
  • $4.0M Funding Received (USD)
  • $116.0M Unmet funds (USD)

Response Plans: HRP.

Figures updated for: January to March 2024.

Country overview

Selon les résultats de l’analyse IPC de l’Insécurité alimentaire Aiguë (IAA) de septembre 2023, la situation d’insécurité alimentaire en République Centrafricaine demeure préoccupante : pour la période de septembre 2023 à mars 2024 qui coïncide avec la période des récoltes, un tiers de la population est identifiée en situation de Crise et Urgence (Phase 3 et 4 de l’IPC) soit un peu plus de 2 millions de personnes en besoin d’assistance alimentaire immédiate pour sauver leurs vies et protéger leur moyens d’existence. Pour la période de soudure d’avril à août 2024, dans l’hypothèse d’une absence d’assistance alimentaire humanitaire, la situation pourrait se détériorer avec environ 2,5 million de personnes (41% de la population totale analysée) en insécurité alimentaire aiguë élevée (Phase 3 et 4 de l’IPC), parmi lesquelles près de 521,000 personnes en situation d’urgence (Phase 4 de l’IPC)

Plan de Reponse Humanitaire 2024 (HRP 2024)

2,8 millions de personnes -46% de la population centrafricaine- seront extrêmement vulnérables en 2024, au point que seule l’assistance humanitaire ne suffira pas pour leur bien-être. En 2023, environ sept Centrafricains sur dix vivent sous le seuil de pauvreté avec moins de 2,15 dollars par jour, faisant de la RCA l'un des 10 pays les plus pauvres du monde. Cette situation contribue non seulement à amplifier les conséquences des chocs même de faible ampleur sur le vécu des populations mais aussi à exacerber la vulnérabilité des ménages avec des capacités limitées de résilience. Les taux d’insécurité alimentaire et de malnutrition est encore assez préoccupants à l’échelle du pays. 

La suite ici

Aperçu des besoins humanitaires 2024 - HNO 2024

Depuis plus d'une décennie, la République centrafricaine (RCA) est affectée par un conflit avec la présence continue de groupes armés. La violence à l'encontre des civils et les effets du changement climatique (inondations) continuent de provoquer des déplacements. Le manque d'accès aux infrastructures socio-économiques de base et aux opportunités socio-économiques oblige les personnes déplacées et les communautés d'accueil à adopter des mécanismes d'adaptation négatifs pour répondre à leurs besoins. L'instabilité dans les pays voisins, notamment aux frontières de la RCA avec le Tchad, le Soudan et le Sud-Soudan, qui constituent les principales voies d'approvisionnement en produits de base pour certaines zones difficiles d'accès, a un fort impact sur l'économie locale. 

La suite ici

Country Newsletter

Subscribe to this Country Newsletter:

Go to subscription page